jeudi 29 octobre 2015

Paludisme : une délégation du ministère de la Santé enquête à Ouargla

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf a affirmé jeudi à Alger qu'une délégation de la Direction de la prévention relevant du ministère avait été dépêchée à Ouargla pour enquêter sur les cas de paludisme enregistrés dans cette wilaya". Intervenant en marge d'une séance plénière du Conseil de la nation consacrée aux questions orales, M. Boudiaf a précisé que les cas enregistrés étaient importés assurant qu'une équipe de spécialistes avait été dépêchée pour s'enquérir de la situation. Six (06) cas de paludisme ont été enregistrés par la Direction de la Santé dans la wilaya de Ouargla. Les services de Santé de Ouargla mènent en coordination avec les autorités locales une large campagne pour réduire l'impact de la maladie à travers une étude épidémiologique globale. Le ministre a, à cette occasion, appelé à lutter contre les réseaux qui encouragent le transfert de malades à l'étranger alors que des soins de qualité sont prodigués au niveau national. M. Boudiaf a déploré le transfert de malades algériens vers un pays voisin dont nombre de médecins spécialistes ont été formés en Algérie.                            Trois nouveaux cas de paludisme suspectés Trois (3) nouveaux cas suspectés de paludisme ont été enregistrés ces dernières heures dans la wilaya d’Ouargla portant ainsi le nombre à neuf (9) malades à ce jour, a-t-on appris jeudi auprès de la wilaya. Toutes ces personnes sont sous contrôle médical au niveau des services de santé de la wilaya, dans l’attente de la confirmation officielle de la maladie par l’Institut  national de santé publique (INSP, Alger), a indiqué le wali Saâd Agoudjil lors d’une conférence de presse consacrée au développement local.  Ces nouveaux cas ont été signalés dans la localité de Bamendil, commune d’Ouargla, dans le quartier Soukra (commune de Rouisset) et le troisième cas dans la localité de Frane (commune de N’goussa), ont relevé, pour leur part, les responsables du service Prévention à la direction de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière (DSPRH). Six cas suspectés de paludisme avaient été décelés auparavant dans cette wilaya, dont un (1) cas dans la localité de Frane (commune de N’Goussa), trois (3) à Bamendil (commune d’Ouargla) et deux (2) autres dans la commune de Ain El-Beida. Les services de la santé, en coordination avec les autorités locales, mènent une intense campagne pour circonscrire la maladie et éviter sa propagation, à travers une étude épidémiologique globale, notamment dans les zones où elle a fait son apparition, afin de déterminer le vecteur de la pathologie, a-t-on expliqué. APS


Aucun commentaire:

Publier un commentaire