vendredi 30 octobre 2015

Le programme alimentaire dans les cantines est une affaire sérieuse

Les restaurants scolaires doivent être soumis à une stricte réglementation qui impose notamment l’équilibre alimentaire. Malheureusement, beaucoup d’établissements scolaires ne proposent pas suffisamment de véritables portions de protéines animales et de fruits sur un mois. Il arrive même que dans certains établissements les repas servis sont dénués de protéines. Les principaux aliments servis à la cantine scolaire pour le primaire sont composés de : 11 g de protéines ; 220 g de calcium et 2,80 mg de fer. Pour les adolescents, 17 à 20 g de protéines ; 300 à 400 g de calcium et 4 a 7 mg de fer. Le menu type doit contenir alors une entrée en  crudités (légumes crus, salade ou fruit), une portion de viande, œuf ou poisson ; produits laitiers (laitages et fromages), légumes, pomme de terre, pâtes, riz ou légumes secs et pain. Puis, le dessert : pâtisserie et flan. Le repas type doit au moins couvrir 40% des besoins de l’enfant en calories : protéines, phosphore, magnésium, fer. Le menu doit respecter un équilibre nutritionnel. La fréquence des féculents et des légumes verts doit augmenter. La baisse de l’apport lipidique doit être compensé par l’apport des fibres et vitamines (crudités, fruits crus, légumes cuits et légumes secs) ; en fer aussi (viandes et pain) et en calcium (fromages ou autres produits laitiers). Le programme alimentaire dans les cantines est une affaire sérieuse pour éviter aux enfants de contracter des maladies : cardio-vasculaires, obésité, diabète et de nombreux cancers. C’est de la vraie prévention.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire