vendredi 30 octobre 2015

Décès du jeune homme immolé par le feu à Khenchela

Le jeune Meziane Bouallègue, 29 ans, qui s’était immolé par le feu le 22 octobre à la cité des Jardins de Khenchela, a succombé mercredi soir à ses brûlures, après six jours passés au CHU de Batna, a-t-on appris de source bien informée. La famille de la victime affirme que «Meziane n’a rien à voir avec la drogue, il a juste essayé de protester contre l’arrestation arbitraire de son frère, surtout que la perquisition effectuée par la police dans leur domicile familial n’a rien donné». La famille reproche à la police d’avoir été trop brutale lors de la perquisition et accuse les forces d’intervention «d’avoir provoqué la mort de Meziane en lui jetant un cocktail Molotov alors qu’il était mouillé d’essence». Une version des faits qui doit faire l’objet d’une enquête. L’on a appris que le frère de la victime, en détention provisoire à la prison de Khenchela, a entamé une grève de la faim pour dénoncer la procédure judiciaire appliquée contre lui. Des affrontements se sont déclarés entre les forces de l’ordre et des jeunes habitants de la cité des Jardins, alors qu’un cordon sécuritaire boucle le quartier depuis le début des incidents.  

Aucun commentaire:

Publier un commentaire