mardi 7 avril 2020

Le MJS lance un appel à candidatures pour le poste de directeur de l’ENSO de Sétif

Le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) a lancé mardi un appel à candidatures pour le poste de directeur de l’Ecole nationale des Sports olympiques (ENSO) d’El-Bez à Sétif. Dans un communiqué publié sur sa page officielle Facebook, le MJS a établi une série de conditions et de critères devant être réunie pour chaque candidat intéressé par le poste. "Prouver qu’il a exercé pendant au moins cinq ans dans la fonction publique, ou le secteur économique public, détenir un diplôme universitaire, avoir une expérience dans le domaine de la formation ou l’entraînement sportif, et dans la gestion, avoir une bonne connaissance dans le domaine de la formation et l’entraînement des jeunes talents", énumère le MJS, tout en insistant sur le fait que chaque candidat doit avoir "une flexibilité dans le comportement et une force de communication". Le dossier de chaque candidat doit être accompagné d’une thèse d’au moins trois pages, dans laquelle il donne sa vision et les démarches à prévoir pour le développement de l’ENSO. Le département ministériel précise que l'envoi des candidatures doit être fait avant le 1er mai prochain. "La transparence et l'égalité des chances sont les piliers de la bonne gouvernance. L'ENSO avait été créée par le décret exécutif N.09-16 du 11 janvier 2009, modifié par le décret exécutif N.12-18 du 1er mars 2012. Elle assure la formation des jeunes talents sportifs dans les sports collectifs, individuels et de combat. Son objectif principal est la prise en charge globale des sportifs tout le long de l’année scolaire, ainsi que la préparation des athlètes à court et à long termes pour une bonne représentation lors des différentes manifestations internationales.


lundi 6 avril 2020

Djamel-Eddine Benlamri sur les tablettes de 3 clubs saoudiens

Le défenseur international algérien d'Al-Shabab d'Arabie saoudite, Djamel-Eddine Benlamri, intéresserait trois formations saoudiennes dans la perspective d'un recrutement à l'ouverture du prochain mercato estival, a rapporté lundi la presse locale. L'ancien stoppeur du NA Hussein-Dey et de la JS Kabylie est actuellement en froid avec son club qui lui a infligé dernièrement une importante sanction financière, et ces trois clubs saoudiens, dont l'identité n'a pas été révélée par le journal "Al-Yaoum", voudraient justement profiter de la situation pour l'enrôler. Malgré sa relation conflictuelle avec la direction d'Al-Shabab, Benlamri jouit en effet d'une très bonne réputation dans le championnat saoudien, d'où ces nombreuses convoitises. D'ailleurs, son ancien entraîneur à Al-Shabab, le Roumain Marius Sumudica, n'a pas tari d'éloges à l'égard de l'Algérien, le considérant comme l’un des meilleurs joueurs qu’il a eu sous sa coupe. Sumudica a indiqué : "c’est l’un des meilleurs joueurs que j’ai entraînés durant ma carrière", dans une vidéo partagée sur les réseaux sociaux. Le champion d’Afrique algérien "est un joueur avec un très gros caractère qui a aussi des sentiments, il suffit de savoir travailler avec ce genre de joueurs, il faut le soutenir et ne pas le perdre". Le Roumain a rappelé :"la saison dernière, il était le meilleur défenseur du championnat saoudien, mais que s’est-il passé ? Soudainement, il ne sait plus jouer au football ?", s'est-il demandé. "Ce n’est pas possible, c’est l’un des meilleurs et il a gagné la CAN, ne l'oubliez pas", a encore dit Sumudica à l'adresse des dirigeants d'Al-Shabab qui ont décidé d'une ponction de 40% sur le salaire de l'Algérien pour les avoir ouvertement critiqués à travers les réseaux sociaux.        


JO-2021: toutes les bourses de soutien à la préparation des athlètes algériens maintenues

Les bourses de soutien à la préparation des athlètes algériens seront maintenues jusqu’en 2021, date des Jeux Olympiques (JO) de Tokyo, reprogrammés du 23 juillet au 8 août de l'année prochaine en raison du coronavirus. Le Comité de préparation olympique (CPO) du COA à indiqué : "avec la décision du CIO de prolonger le programme de bourses olympiques dont bénéficient les athlètes, le soutien qui apporté aux athlètes algériens va évidemment se poursuivre jusqu’en 2021 pour les JO, et si c’est possible jusqu’en 2022 pour les Jeux méditerranéens d'Oran". Dans le cadre de leur préparation aux JO de Tokyo, les athlètes algériens bénéficient de 10 bourses du Comité international olympique (CIO), 7 autres de l’Association des Comités nationaux olympiques d’Afrique (ACNOA) et 4 du Comité international des Jeux méditerranéens (CIJM), "mais le gros lot est puisé sur le fonds propre du COA". Selon la même source : "Jusqu'à maintenant, tous les athlètes qui ont demandé une bourse, par le biais de leurs fédérations, l’ont eue. Mais il y a toujours des athlètes qui ne se sont pas présentés pour bénéficier de leur bourse, malgré les sollicitations répétées de la CPO", a fait savoir cette dernière.   L'octroi de bourses olympiques pour les athlètes algériens a commencé en 2017. Au fil des années, le nombre est passé de 40 à 104 bourses pour les athlètes d'une vingtaine de fédérations. Avant le report des JO à 2021, le nombre d’athlètes algériens qualifiés pour Tokyo s'élevait à 21 dans neuf disciplines, mais le processus de qualification est toujours ouvert. Actuellement, plus de 1600 athlètes originaires de 185 Comités nationaux olympiques (CNO), ainsi que l'équipe olympique des réfugiés formée par le CIO, bénéficient de la bourse de Solidarité olympique. Pour les JO-2021, 57% des places de qualification, tous sports confondus, ont déjà été allouées. Dans certains cas, la place est attribuée aux CNO, dans d'autres à l'athlète directement. Dans tous les cas, et conformément à la Charte olympique, les CNO conservent le droit de sélectionner les athlètes qui les représenteront aux Jeux de Tokyo.  


dimanche 5 avril 2020

Discussions MJS-fédérations des mesures à entreprendre en cas d'arrêt définitif des compétitions

Les Fédérations sportives algériennes seront contactées, à partir de dimanche, par le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) pour discuter des mesures à entreprendre en cas d'annulation pure et simple de la saison actuelle en raison de la pandémie de coronavirus (Covid-19). Le directeur général des sports au MJS, Nadir Belayat, a indiqué à l’APS :"Après le report jusqu'en 2021 des Jeux Olympiques et Paralympiques de Tokyo, on a saisi nos fédérations pour revoir leurs plans de préparation, et à partir d’aujourd’hui (dimanche) on va les contacter, notamment celles des sports collectifs, pour discuter des mesures à entreprendre si nous ne pourrons plus reprendre les activités de cette saison en raison du coronavirus". Les sports concernés par cette mesure car au terme de chaque saison, sont désignés les clubs champions, ceux relégués et aussi les qualifiés aux différentes compétitions continentales et régionales. La semaine dernière, le MJS a décidé de prolonger la suspension, jusqu'au 19 avril, de toutes les manifestations sportives, dans le cadre des mesures de prévention face à la propagation du Covid-19. Ces mesures préventives concernent aussi la fermeture de toutes les infrastructures sportives, de jeunesse et de loisirs, le report des activités et sorties en plein air ainsi que l'organisation des assemblées générales des structures d'animation sportives, entre autres. Pour beaucoup d'observateurs, la probabilité d'une saison blanche se profile à l'horizon pour les sports collectifs et individuels en raison de cette pandémie. S'agissant des Assemblées générales ordinaires (AGO) et électives (AGE) des fédérations, à l'approche de la fin du cycle olympique (2017-2020), une vingtaine d'assemblées ont été organisées avant l’apparition du Covid-19 en Algérie, sous le contrôle du ministère. Le chapitre des AGO de 2019 Belayat a expliqué : "Une vingtaine ont été tenues jusqu'à maintenant, donc il nous reste les autres à planifier, ensuite on attaquera les autres dossiers dont les AG électives de fin de mandat". Interrogé sur la possibilité de prolonger, d’une année, le mandat des bureaux fédéraux actuels, soit jusqu'à la fin des Jeux de Tokyo, le responsable du MJS a été clair : "Dans les lois qui régissent le sport algérien, il n'est pas fait mention du cas exceptionnel de report des JO où d'annulation". Nadir Belayat a conclu : "De toutes les façons, les dispositions de la loi 13/05 relative au développement des activités physiques et celles du décret exécutif 14-330 du 27 novembre 2014, fixant les modalités d'organisation et de fonctionnement des fédérations sportives nationales et leurs statuts-type, sont claires et fixent la durée des mandats qui sont de quatre années".


samedi 4 avril 2020

Lutte contre le Coronavirus : le Président de la République et les cadres de la Présidence font don d'un mois de leurs salaires

Le Président de la République, M. Abdelmadjid  Tebboune et les cadres de la Présidence ont décidé de faire don d'un mois  de leurs salaires en contribution aux efforts nationaux visant à juguler  les séquelles de la crise sanitaires sur les citoyens, a-t-on appris samedi  auprès de la Présidence de la République. "Le Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune et les cadres de  la Présidence ont fait don d'un mois de leurs salaires à verser sur les  comptes de solidarité "Covid-19" ouverts à cet effet, et ce, en  contribution aux efforts nationaux pour juguler les séquelles de la crise  sanitaire sur les citoyens", précise la même source.  APS


Coronavirus: Arrivage dimanche à Alger d'une première commande de moyens de protection

Une première commande de moyens de protection contre la pandémie du coronavirus (Covid-19) arrivera dimanche à Alger en provenance de la ville de Shanghai en Chine, a-t-on appris samedi auprès des services du Premier ministre. "Cette première commande, faite par la Pharmacie centrale des hôpitaux (PCH), est composée de 8,5 millions de masque type 3 plis et 100.000 masques filtrants de type FFP2", précise la même source. Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, et le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid, seront présents pour la réception de cette première commande. Lors d'une entrevue mardi dernier avec des représentants d'organes de presse nationaux, le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, avait rassuré les Algériens quant à la disponibilité des produits utilisés dans la prévention contre la pandémie du coronavirus, révélant que l’Algérie avait passé commande pour l'acquisition de 100 millions de masques chirurgicaux et de 30.000 kits de dépistage.