dimanche 26 mars 2017

Arrestation à Alger de 36 individus impliqués dans diverses affaires criminelles

Les Services de la sûreté de la wilaya d'Alger ont arrêté récemment 36 individus impliqués dans diverses affaires criminelles, a indiqué dimanche un communiqué de la Direction nationale de la sûreté nationale (DGSN).

Dans le cadre de la lutte contre la criminalité, les services de la sûreté de la wilaya d'Alger ont effectué des descentes dans plusieurs quartiers de la capitale, ajouté la même source. 

Cette opération s'est soldée par l'arrestation de 36 individus impliqués dans des affaires liées au port d'armes blanches et à la  détention de drogues et psychotropes et la saisie d'une quantité de  psychotropes, de cannabis et d'armes blanches, a conclu le communiqué. APS



Tizi-Ouzou : des dizaines de projets d’investissement privé bloqués par des présidents d’APC

Des dizaines de projets d’investissement portés par des opérateurs privés dans la wilaya de Tizi-Ouzou, sont bloqués par certains présidents d’Assemblées populaires communales (APC) a indiqué, dimanche le wali Mohammed Bouderbali.

Le Chef de l’exécutif de la wilaya qui a effectué une visite de travail dans les communes d’Azazga et de Zekri, a souligné lors de l’inauguration de l’antenne d’Azazga du Centre national du registre de commerce (CNRC), que des P/APC de la wilaya de Tizi-Ouzou, ne jouent pas leur rôle de promoteurs de l’économie locale, et sont même, selon lui,  des éléments de blocage de l’investissement dans leur communes .

Nous avons à travers la wilaya des dizaines de cas ou le blocage, par des P/APC, d’opérations d’investissement dont des projets structurants importants a-t-il fait savoir. Il a ajouté que des Présidents d’APC, qui représentent le maillon fort de la démarche de promotion de l’investissement privé, ne reçoivent même pas les investisseurs qui sont pourtant porteurs de projets créateurs de richesses et d’emplois.

Le wali a souligné que des localités de la wilaya disposent de potentialités spécifiques qui peuvent être mises à profit et valorisées pour développer des activités spécifiques dans un secteur précis tel que le tourisme or, a-t-il observé, ces atouts ne sont pas rentabilisées. Il a ajouté qu’il est attendu ces élus locaux d’être des promoteurs de l’économie locale et de rendre leurs communes attractives pour les investisseurs.

Le wali qui a visité le projet d’un complexe touristique en cours de  réalisation dans la commune de Zekri, dont la réception est prévue en septembre prochain, et procédé à l’inauguration d’un hôtel dans cette même localité, a souligné que ces initiatives sont à encourager, d’autant plus qu’il s’agit d’un exemple de projets qui ont un impact sur des régions enclavées. 

"Des projets que nous souhaitons voir se multiplier pour encourager le tourisme de montagne un des atouts majeurs de la wilaya", a-t-il dit. APS



Augmentation du nombre des oiseaux migrateurs dans la zone du barrage de Béni Haroun

Le nombre d’oiseaux migrateurs  a augmenté dans la région  du  barrage de Béni Haroun de la wilaya de Mila, atteignant les 17.000 oiseaux  répartis  sur 19 espèces, a-t-on appris dimanche auprès  d’un responsable de la conservation des forêts.

Cette augmentation recensée  reflète le mouvement "en courbe ascendante" des oiseaux migrateurs  dans cette zone a précisé le chef de service protection de la faune et de la flore auprès de la conservation des forêts, Samir Benftima détaillant qu’en 2013 les sujets avifaunes  ne dépassaient pas les 5.000 volatiles  et  expliquant que ce phénomène constitue "un indicateur de biodiversité et d’une richesse avifaune considérable dans cette région".

Il a, à ce propos rappelé que le barrage de Béni Haroun,  un ouvrage hydraulique majestueux d’une capacité de stockage de 1 milliard m3 d’eau, implanté dans une surface verte présente  une grande diversité faunistique et floristique,  précisant que ce facteur favorise cette  halte migratoire dans  une zone qui assure "les conditions  de nidification",  pour des espèces  dont la plupart sont rares venus  de l’Europe et d’Asie.

Parmi ces races, 5.000 oiseaux de la famille du Grand Cormoran ont été recensés à Mila, a souligné  M. Benftima  affirmant  que ce nombre constitue "un record national".

Le Ciconiidé figure également parmi les oiseaux migrateurs "habitués" de la région de Beni Haroun transitant depuis l’Europe profonde à Béni Haroun  à la recherche d’un climat doux .

Le même responsable a indiqué que le lac Oum Lahnache sur les monts de Tassadane Haddada, culminant à plus de 1200 mètres d’altitude  sera prochainement classée soulignant que cette zone dispose de toutes les richesses faunistiques et floristiques  requises.

Selon M. Benftima, le classement d’une région en zone humide requiert plusieurs conditions dont une biodiversité  et des richesses faunistiques et floristiques. APS



La clinique des grands brûlés d'Alger baptisée du nom des défunts Pierre et Claudine Chaulet

La clinique des grands brûlés d'Alger porte, désormais, les noms des chaulet, Pierre et Claudine, deux grandes figures de la guerre de libération nationale et deux acteurs dans l'édification de l'Algérie indépendante. Le ministre de la Santé, de la population et de la réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf, a présidé dimanche en compagnie du wali d'Alger, Abdelkader Zoukh, la baptisation de la clinique des grands brûlés d'Alger du nom des défunts Pierre et Claudine Chaulet en guise de reconnaissance de leur soutien en faveur de l'Algérie. La cérémonie a eu lieu à l'occasion de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre la tuberculose en présence de leurs fils et petits-fils, des autorités locales et du corps médical et paramédical qui ont loué cette initiative rendant hommage au professeur Chaulet pour son apport à la Guerre de libération algérienne et sa contribution à la lutte contre la tuberculose, en tant que spécialiste des maladies respiratoires et expert à l'Organisation mondiale de la Santé (OMS) après l'indépendance. 


Boumerdes : une femme kidnappée libérée et une bande de malfaiteurs neutralisée à Thenia

Une femme kidnappée a été libérée des mains de ses ravisseurs, par la gendarmerie nationale à Boumerdes, avec la mise hors d’état de nuire d’une bande de malfaiteurs constituée de cinq individus, a-t-on appris, dimanche, auprès du groupement territorial de ce corps constitué.

Selon le chargé de la cellule de communication, commandant Zair Amar, les éléments de cette bande, spécialisée dans le kidnapping et le vol, dont quatre récidivistes (âgés entre 22 et 32 ans), et un en fuite, ont été arrêtés à Thenia, à l’est de Boumerdes.

L’opération a été rendue possible à la suite d’une plainte déposée par l’une de leurs victimes , signalant le kidnapping de sa campagne, alors qui garait son véhicule sur la RN5 , prés de la commune de Thenia, sachant que cette bande utilisait, dans ses activités, des véhicules de location .

En se basant sur les informatisons fournies par la victime concernant le véhicule des ravisseurs de sa campagne et leur description, les enquêteurs ont découvert que la femme kidnappée se trouvait dans une wilaya voisine.

Aussi , des mesures ont été prises avec l’unité de la gendarmerie nationale territorialement compétente de la wilaya voisine, suite à quoi une descente a été effectue au niveau du lieu suspecté, aboutissant à la libération de la femme en question, avec l’arrestation de quatre individus ,le cinquième étant en fuite, outre la récupération d’objets volés et effets personnels des victimes de cette bande.

Les mis en cause en été présentés devant le procureur de la République territorialement compétent, pour les chefs d’inculpation de kidnapping avec vol sous la menace et la violence avec usage d’armes blanches (couteau et bombe lacrymogène) . APS



Collision entre deux véhicules : 5 personnes meurent calcinées à El Menéa

L’accident a eu lieu dimanche vers 6 heures du matin sur la route nationale N° 51, en direction de Timimoune, à 170 kms au sud de la ville d’El Menéa, elle-même située à 270kms au sud du chef-lieu de wilaya, Ghardaïa.   La violente collision frontale a provoqué, semble-t-il, l’explosion de lu réservoir de GNL de l’une des voitures, provoquant un gigantesque incendie qui a complètement enveloppé les deux voitures, dont les occupants, au nombre de 5 ont été pris dans le brasier. Selon les premiers témoignages, il n’y aurait pas plus de cinq personnes à bord des deux voitures de la même marque Dacia. La 1ère de type Duster avait à son bord 4 personnes, dont deux enfants. L’autre de type Sandero était occupé par le seul chauffeur. Les renseignements que nous avons reçus restent encore improbables.  Les témoignages sur place parlent de corps complètement calcinés, très difficile, sinon impossible à identifier. La brigade de gendarmerie d’El Menéa, contactée par des usagers de la route sur le N° vert 1055, a tout de suite dépêchée une équipe sur place. Une enquête a été de ce fait ouverte pour déterminer les causes exactes de ce drame qui a endeuillé, encore une fois, des familles Algériennes, et fauchés des vies à la fleur de l’âge.