jeudi 24 septembre 2020

JS Kabylie: Zelfani autorisé à entrer en Algérie

L'entraîneur tunisien de la JS Kabylie, Yamen Zelfani, est attendu jeudi en Algérie, après avoir été autorisé à entrer au pays, alors que les frontières sont toujours fermées en raison de la pandémie de coronavirus (Covid-19), a annoncé le club pensionnaire de la  Ligue 1 sur sa page Facebook. Bloqué en Tunisie depuis le début de la pandémie, Zelfani est attendu en compagnie de son adjoint Beltaïef Fakhri et du milieu offensif Oussama Darragi, précise la même source. "Autorisés à entrer en Algérie, le coach en chef Zelfani et son adjoint Fakhri, ainsi que le joueur Oussama Darragi, dont les tests PCR sont négatifs, sont attendus aujourd'hui. Ils vont entrer en confinement pendant une semaine avant de rejoindre Tizi-Ouzou", souligne la JSK dans un communiqué. Après un premier stage effectué à Akbou (Béjaïa) sous la houlette de l'entraîneur-adjoint Mourad Karouf, les coéquipiers de Rezki Hamroune se trouvent depuis quelques jours à Mostaganem pour leur deuxième regroupement. En matière de recrutement, la formation kabyle a entamé le mercato d'été en force, en engageant plusieurs joueurs issus de différents paliers, dont Lyes Fayçal Haddouche (CRB Dar El-Beïda), Juba Aguieb (ES Ben Aknoun) et Kerroum Ahmed (ASM Oran). En revanche, le club a libéré plusieurs joueurs à l'image de Taoufik Addadi, Taoufik Zeghdane et Nabil Saâdou, alors que le contrat d'Amir Belaïli n'a pas été renouvelé. La JSK a terminé la saison 2019-2020, arrêtée en raison de la pandémie de nouveau coronavirus, à la 4e place au classement avec 36 points, à quatre longueurs du CR Belouizdad, désigné à titre exceptionnel champion d'Algérie.


dimanche 20 septembre 2020

Football / Ligue 1 : les clubs reprennent les entraînements

Les clubs de la Ligue 1 professionnelle de football, à l'arrêt depuis le 16 mars dernier en raison de la pandémie de coronavirus, vont pouvoir reprendre les entraînements à partir de dimanche, en vue de la nouvelle saison 2020-2021, dont le coup d'envoi sera donné le 20 novembre prochain. Selon le communiqué publié par le ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS) le 10 septembre, les clubs sont autorisés officiellement dès ce dimanche à renouer avec le travail, après une si longue attente, marquée par la suspension définitive de la saison 2019-2020. La décision a été prise conformément aux instructions du Premier ministre qui a chargé le MJS d'examiner avec les différentes fédérations sportives nationales, la possibilité d'une reprise graduelle et progressive des activités sportives à huis clos et après adoption des protocoles sanitaires y afférents par le Comité scientifique de suivi de l'évolution de la pandémie de coronavirus et le Centre national de médecine du sport (CNMS). Après une longue période d'hibernation, les joueurs de l'élite vont pouvoir rechausser leurs crampons pour reprendre le travail, même si le retour à l'activité s'annonce d'ores et déjà difficile, estiment les observateurs. Contrairement aux saisons précédentes, le protocole sanitaire établi pour faire face à la pandémie de Covid-19, a imposé aux clubs d'effectuer d'abord des tests de dépistage qui leur coûteront les yeux de la tête, avant même d'entamer leur préparation effective.   La JSK a ouvert le bal Avant même le feu vert des autorités, la JS Kabylie, en l'absence de l'entraîneur tunisien Yamen Zelfani, était le premier club à reprendre les entraînements le 1er septembre, en effectuant un premier stage à Akbou (Béjaïa), suivi d'un deuxième regroupement entamé vendredi à Mostaganem. De son côté, le CR Belouizdad, champion d'Algérie en titre, a repris les entraînements lundi dernier, sous la houlette du coach français Franck Dumas. Les joueurs se sont retrouvés à la forêt de Bouchaoui, dans le cadre de la première phase de préparation. Le MC Alger, vice-champion d'Algérie, a également voulu anticiper les choses en soumettant ses joueurs mercredi et jeudi derniers à des tests de dépistage en vue de la reprise des entraînements prévue cette semaine sous la conduite de l'entraîneur Nabil Neghiz, avec au programme un stage à Mostaganem. Quant aux joueurs du CS Constantine, ils ont été soumis à des tests de dépistage vendredi, alors que la JS Saoura a annoncé samedi, sur sa page officielle Facebook, entamer dimanche sa préparation en effectuant la première séance d’entraînement au stade 20-Août de Béchar. Elle est programmée en début de soirée et à huis clos, précédée dans la matinée par des examens médicaux auxquels seront conviés les joueurs, notamment ceux du Covid-19 au niveau d’une clinique privée. Les autres clubs de la Ligue 1 professionnelle, composée désormais de 20 clubs suite au léger remaniement apporté au système de compétition pyramidal, vont retourner à tour de rôle au travail pour se préparer, et ce de façon intégrale au pays, suite à la fermeture des frontières en raison de la pandémie de Covid-19. Pour rappel, les membres de l’assemblée générale de la Fédération algérienne (FAF) ont adopté le choix qui prévoyait de désigner les lauréats et les promus, tout en annulant la relégation, au terme de la consultation écrite initiée par l'instance fédérale pour donner suite à l'exercice 2019-2020, définitivement suspendu en raison du coronavirus.


samedi 19 septembre 2020

Algérie -Cameroun (amical) le mois d’octobre aux Pays-Bas

En prévision de son prochain stage, du 6 au 13 octobre, l’équipe nationale jouera  un premier rendez-vous amical face au Cameroun aux Pays-Bas.  C’est Benjamin Didier Banlock, secrétaire général de l'instance dirigeante du football au Cameroun, qui l’a indiqué vendredi matin sur les ondes de la Radio Algérienne Internationale (RAI). « La date officielle  n’est pas encore arrêtée. Pour le moment on sait que c’est aux Pays-Bas et  l’accord de principe est déjà donné pour le match. Il reste des détails organisationnel s à régler  afin de finaliser », dit-il. Pour Didier Banlock, Algérie-Cameroun est un match de champion entre deux grandes nations de football.  « Je pense qu’on va avoir un très grand spectacle » a-t-il conclut.


jeudi 17 septembre 2020

Abderrahmane Hammad prend ses fonctions à la tête du COA

Abderrahmane Hammad a pris ses fonctions à la  tête du Comité olympique et sportif algérien (COA), jeudi lors d'une cérémonie qui s'est déroulée au siège de l'instance olympique à Ben Aknoun (Alger). Etaient notamment présents le ministre de la Jeunesse et des Sports, Sid-Ali Khaldi, la secrétaire d'Etat chargée du sport d'élite, Salima Souakri, des présidents de fédérations sportives nationales et les membres du bureau exécutif du COA. "Je renouvelle mes vives remerciements aux membres de l'assemblée générale du COA pour la confiance placée dans ma modeste personne à la tête d'une institution sportive qui véhicule des valeurs de fraternité et de paix entre les acteurs du mouvement sportif. Je veillerai à assurer tous les moyens nécessaires pour une meilleure préparation de nos athlètes en vue des JO de Tokyo", a déclaré le médaillé de bronze au saut en hauteur aux JO-2000 de Sydney dans une brève allocution. Tout en remerciant le président par intérim, Mohamed Meridja, pour le travail accompli à la tête de l'instance olympique durant les quatre derniers mois, Hammad a appelé toutes les fédérations sportives à coopérer davantage pour répondre aux aspirations des sportifs qui s'apprêtent à participer aux différents tournois de qualification aux Jeux de Tokyo, reportés à août 2021. "Nous allons travailler en étroite collaboration avec les pouvoirs publics pour le bien des athlètes algériens qui aspirent à participer aux prochains Jeux Olympiques, mais aussi aux Jeux méditerranéens-2022 d'Oran. C'est une opportunité qui s'ouvre à moi en tant que nouveau président du COA pour accompagner l'élite algérienne dans son processus de préparation", a-t-il  dit. De son côté, le ministre Khaldi a tenu à féliciter le nouveau président pour son élection à la tête de l'instance olympique lors d'une assemblée générale "qui a été organisée dans un climat serein". "Je félicite Hammad pour son élection à la tête d'une institution qui a été bouleversée pendant des années suite aux différents litiges déclenchés au sein du mouvement sportif algérien. Les pouvoirs publics sont plus que jamais déterminés à bâtir une nouvelle relation basée sur l'aide, la complémentarité et une concertation stratégique", a déclaré Khaldi. Le ministre a considéré que l'élection de Hammad pour le reste du mandat olympique 2017-2020 "ouvrirait une nouvelle page et un horizon prometteur basé sur l'unité et la stabilité dans la famille olympique et sportive, tout en mettant l'intérêt suprême du sport algérien devant toute considération". Hammad a été élu samedi dernier 14e président du COA après avoir récolté 105 voix dont 60 représentant les fédérations olympiques, contre 32 pour Mabrouk Kerboua, ex-président de la Fédération algérienne de cyclisme (FAC)  et 5 pour Soumia Fergani, ancienne députée à l'Assemblée populaire  nationale (APN) et première arbitre internationale de football. L'ancien président du COA, athlète et patron de la Fédération algérienne  de judo (FAJ), Sid-Ali Lebib s'était, quant à lui, retiré de la course. Il est à rappeler qu'après la démission de Mustapha Berraf, entérinée le  12 mai dernier par le bureau exécutif, la présidence par intérim du COA  avait été confiée, en application des statuts de l'instance, à Mohamed Meridja, 1er vice-président.                    


Classement Fifa : l'Algérie se maintient à la 35e place

L'Algérie occupe toujours la 35e position au classement de la Fédération internationale de football (Fifa), selon l'édition du mois de septembre publiée jeudi par l'instance sur son site officiel et qui reste dominé par la Belgique. Les "Verts", dont la dernière sortie remonte au mois de novembre 2019 à l'occasion des qualifications de la Coupe d'Afrique des nations CAN-2021, sont au pied du podium au niveau africain, devancés par les "Lions" du Sénégal (20es), les "Aigles de Carthage" de Tunisie (26es) et les "Super Eagles" du Nigeria (29es). Le Zimbabwe, prochain adversaire de l'Algérie en qualifications de la CAN-2021 en novembre,  est scotché à la 111e position. Les deux autres concurrents des "Verts" dans le groupe H, la Zambie et le Botswana, sont logés respectivement aux 88e et 148e places.  Les prochaines dates Fifa en octobre constituent une occasion pour les sélections africaines de renouer avec la compétition dans le continent, suspendue depuis le mois de mars en raison de la pandémie de Covid-19. Les hommes de Djamel Belmadi devraient disputer deux rencontres amicales en Europe contre des adversaires dont l'identité n'a pas été encore dévoilée par la Fédération algérienne. Fait notable, c’est la première fois que trois pays africains figurent dans le Top 30 du Classement FIFA, depuis l’édition de janvier 2018.  En revanche, les sélections européennes ont repris le chemin des terrains à l'occasion des matchs de la Ligue des nations 2021. Les 54 matchs européens qui se sont déroulés début septembre dans le cadre de la Ligue des nations de l’UEFA ont eu un impact immédiat sur le classement Fifa, resté figé depuis le 9 avril. Si le quatuor de tête - emmené par la Belgique, suivie par la France, le Brésil et l’Angleterre - demeure inchangé, le Portugal (5e, +2) fait son apparition dans le Top-5 à la faveur de ses victoires face à la Croatie (8e, -2) et à la Suède (18e, -1). Autres progressions notables, l’Espagne (7e, +1), l’Italie (12e, +1), les Pays-Bas (13es, +1) et l’Allemagne (14e, +1) gagnent chacun une place dans la hiérarchie mondiale. Le Pays de Galles (21e, +2) grimpe lui de deux échelons mais reste aux portes du Top-20. Sans jouer, l'Iran (30e, +3) intègre le Top-30 en profitant des faux pas de la Serbie (31e, -2) et de la Turquie (32e, -3).Le prochain classement Fifa sera publié le 22 octobre 2020.   Top-10 africain: 1.Sénégal (20e mondial) 2.Tunisie (26e) 3.Nigeria (29e) 4.Algérie (35e) 5.Maroc (43e) 6.Egypte (51e) 7.Cameroun (53e) 8.Mali (57e) 9.RD Congo (57e) 10.Burkina Faso (50e).  


mardi 15 septembre 2020

Handisport : sept sports au programme des Jeux mondiaux 2020

La Fédération internationale des sports en fauteuil roulant et pour amputés (IWAS) a rendu publique, mardi sur son site officiel, la liste de sept sports qui figureront au programme de ses Jeux mondiaux, prévus du 10 au 17 décembre 2020 à Nakhon Ratchasima, en Thaïlande. "L'athlétisme, le powerlifting, le tir sportif, la natation, le tennis en fauteuil roulant et l'escrime en fauteuil roulant constitueront le programme de l'événement, sans oublier le eSport (une discipline de jeux vidéo) qui fera également des débuts passionnants aux Jeux mondiaux", a indiqué l’instance internationale. Selon l’IWAS, le programme a été décidé sur la base des manifestations d’intérêt général des pays participants. L'IWAS, dont la Fédération algérienne handisport (FAH) est membre, travaille également avec les Fédérations internationales pour sécuriser les classificateurs, un point crucial pour les pays en raison de l'annulation de nombreuses opportunités de classement en 2020. Le président de l’IWAS, Charmaine Hooper, a relevé l’importance de la tenue des Jeux mondiaux de Thaïlande : "Nous allons de l'avant avec nos plans en décidant de reprogrammer les Jeux mondiaux en décembre et nous sommes ravis d'offrir un programme sain de sept sports - dont six sont au programme des jeux Paralympique de Tokyo" en 2021. L’événement sera rehaussé, comme d’habitude, par la participation de beaucoup d’athlètes qualifiés au rendez-vous paralympique qui auront l'occasion de tester leurs progrès sur la route de Tokyo. Les Jeux mondiaux IWAS 2020 devaient initialement avoir lieu en février, mais ont été renvoyés à avril, avant d'être encore reportés à décembre. APS