vendredi 6 mai 2016

Un millier de bénévoles pour le nettoyage des berges du barrage de Tichy-Haft

Plus d’un millier de bénévoles ont pris part vendredi à l'opération de nettoiement des berges du barrage de Tichy-Haft (Bouhamza), à 80 km au sud de Bejaia, dans une ambiance joyeuse ayant tôt fait de laisser place à des activités de plein air des plus plaisantes.

Une fois la "corvée" du ramassage des déchets achevés, et qui a valu le remplissage de dizaines de sacs de détritus, les participants ont mis à profit cette sortie à caractère civique, pour bivouaquer, déguster du poisson, faire ou s’initier à la planche à voile et/ou au kayak et se délecter du panorama imprenable qu’offre le site.

Mieux, les organisateurs, notamment l’APC de Bouhamza, les directions de l’exécutif de wilaya concernées (pêche, agriculture, environnement et forêt) ont transformé le lieu en espaces d’expositions, louant les produits agricoles et d’artisanats de la région, invitant aussi les porteurs de projets à s’impliquer pour investir dans les créneaux porteurs dans chacun des secteurs et dans ceux ou les opportunités y sont avérées. 

  Le cas vaut principalement pour les activités récréatives et sportives, notamment le tourisme nautique, ainsi que celles en rapport avec la détente et les promenades le long des berges.



Share:

Arrestation de 8 Maliens et saisie de matériels de falsification de billets de banque

Huit (8) ressortissants maliens dont une femme ont été arrêtés à Annaba et des produits et du matériel utilisés dans la falsification des billets de banque ont été saisis, a-t-on appris vendredi auprès de la Sûreté de wilaya.   Suite à des investigations, la brigade de la quatrième sûreté de wilaya a arrêté, jeudi, ces individus trafiquants, a précisé la même source, soulignant que la perquisition du domicile des inculpés, situé au centre ville d’Annaba, a permis la saisie de plaquettes de billets falsifiés. Des matériaux, papier, encrier et des produits liquides dont certains n’ont pas pu être identifiés, aux côtés d’une substance hallucinogène (héroïne) ont également été saisis, a-t-on précisé de même source. Les inculpés, âgés entre 24 et 36 ans, ont été présentés jeudi devant le procureur de la République près le tribunal d'Annaba, sous les chefs d’inculpation de "détention de matériels destinés à falsification de billets de banques" et "détention de drogue", a-t-on ajouté. Trois (3) inculpés ont été placés sous mandat de dépôt, alors que les cinq (5) autres ont été mis sous contrôle judiciaire, a souligné la même source sécuritaire.


Share:

BMS : des averses de pluie orageuses sur le nord du pays

Des averses de pluie orageuses, accompagnées parfois de rafales de vent, effectueront, à partir de vendredi (15h00) , plusieurs wilayas du nord du pays a indiqué l’Office national de météorologie dans un bulletin météo spécial (BMS). Les wilayas les plus concernées par ce BMS sont Aïn Defla, Blida, Médéa, Alger, Boumerdès, Tizi Ouzou, Béjaïa, M’Sila, Sétif et Tipaza. Les cumuls estimés atteindront ou dépasseront localement 50 mm durant la validité de ce BMS, soit depuis cet après midi jusqu’à  samedi à 90h00, précise la même source.


Share:

BMS : des averses de pluie orageuses sur le nord du pays

Des averses de pluie orageuses, accompagnées parfois de rafales de vent, effectueront, à partir de vendredi (15h00) , plusieurs wilayas du nord du pays a indiqué l’Office national de météorologie dans un bulletin météo spécial (BMS). Les wilayas les plus concernées par ce BMS sont Aïn Defla, Blida, Médéa, Alger, Boumerdès, Tizi Ouzou, Béjaïa, M’Sila, Sétif et Tipaza. Les cumuls estimés atteindront ou dépasseront localement 50 mm durant la validité de ce BMS, soit depuis cet après midi jusqu’à  samedi à 90h00, précise la même source.


Share:

La manifestation journée sans voiture dans la capitale tient sa 8ème édition

 La journée sans voiture dans le centre de la capitale a tenu vendredi sa huitième édition placée sous le slogan "réduisons la pollution, vivons mieux". Le coup d'envoi de cette manifestation, organisée par la Radio algérienne et la wilaya d'Alger, a été donné par le wali d'Alger, Abdelkader Zoukh, lors d'une cérémonie à l'esplanade de la Grande Poste en présence du ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali. "L'objectif de cette journée est d'informer et de sensibiliser la population algéroise sur les dangers et les risques de la pollution sur leur santé", a affirmé M. Zoukh dans une déclaration en marge de cette cérémonie.   Cette huitième édition de la journée sans voiture s'étend du siège du ministère de l'Habitat 135, rue Didouche Mourad jusqu'à la place des Martyrs, en passant par la Grande poste, Boulevard Zighout Youcef, Boulevard Che Guevara, ainsi que la rue Asselah Hocine. La protection de l'environnement avec moins d'émissions de gaz (à), l'incitation du grand public à la marche et à la découverte de la ville, rendre la chaussée aux piétons et redécouvrir la beauté de la ville, sont les objectifs affichés par les organisateurs de cet événement. Par ailleurs, plusieurs activités sportives, culturelles et sociales ont été organisées à l'occasion de cette journée qui dure de 9h à 19h. Il s'agit d'une opportunité pour les différents acteurs de la société civile de la capitale "pour mettre en exergue leurs activités", ont affirmé les organisateurs de l'évènement. Ainsi, des compétitions en course et en cyclisme en plus de démonstrations en arts martiaux ont été organisées à cette occasion, parallèlement à des expositions en artisanat.  Ces activités ont attiré un bon nombre du public algérois curieux, alors que plusieurs familles ont commencé dés la première heure de la manifestation à affluencer vers le centre de la capitale par le biais du métro. Le parc automobile de la capitale compte près de 1,5 million véhicules à fin 2014 sur un total de plus de 6 millions d'automobiles à travers le territoire national, selon des chiffres de l'Office national des statistiques (ONS).  


Share:

La manifestation journée sans voiture dans la capitale tient sa 8ème édition

 La journée sans voiture dans le centre de la capitale a tenu vendredi sa huitième édition placée sous le slogan "réduisons la pollution, vivons mieux". Le coup d'envoi de cette manifestation, organisée par la Radio algérienne et la wilaya d'Alger, a été donné par le wali d'Alger, Abdelkader Zoukh, lors d'une cérémonie à l'esplanade de la Grande Poste en présence du ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali. "L'objectif de cette journée est d'informer et de sensibiliser la population algéroise sur les dangers et les risques de la pollution sur leur santé", a affirmé M. Zoukh dans une déclaration en marge de cette cérémonie.   Cette huitième édition de la journée sans voiture s'étend du siège du ministère de l'Habitat 135, rue Didouche Mourad jusqu'à la place des Martyrs, en passant par la Grande poste, Boulevard Zighout Youcef, Boulevard Che Guevara, ainsi que la rue Asselah Hocine. La protection de l'environnement avec moins d'émissions de gaz (à), l'incitation du grand public à la marche et à la découverte de la ville, rendre la chaussée aux piétons et redécouvrir la beauté de la ville, sont les objectifs affichés par les organisateurs de cet événement. Par ailleurs, plusieurs activités sportives, culturelles et sociales ont été organisées à l'occasion de cette journée qui dure de 9h à 19h. Il s'agit d'une opportunité pour les différents acteurs de la société civile de la capitale "pour mettre en exergue leurs activités", ont affirmé les organisateurs de l'évènement. Ainsi, des compétitions en course et en cyclisme en plus de démonstrations en arts martiaux ont été organisées à cette occasion, parallèlement à des expositions en artisanat.  Ces activités ont attiré un bon nombre du public algérois curieux, alors que plusieurs familles ont commencé dés la première heure de la manifestation à affluencer vers le centre de la capitale par le biais du métro. Le parc automobile de la capitale compte près de 1,5 million véhicules à fin 2014 sur un total de plus de 6 millions d'automobiles à travers le territoire national, selon des chiffres de l'Office national des statistiques (ONS).  


Share:

Journée sans voiture: Environ 4000 participantes à la 1re course 100% femmes à Alger Centre

Environ 4000 participantes de différents âges, ont prit part, à la 1re course 100% femmes, organisée vendredi matin, au alentour d'Alger-centre, à l'occasion de la "journée sans voiture" dans le centre de la capitale. La course dont le coup de starter a été donné par le ministre de la Jeunesse et des Sports, M. El Hadi Ould Ali et le Wali d'Alger, Abdelkader Zoukh devant le siège du ministère de l'Habitat 135, rue Didouche Mourad, a permis aux participantes de sillonner un parcours de 3 km qui les a emmené jusqu'à la place des Martyrs, en passant par la Grande poste, Boulevard Zighout Youcef, Boulevard Che Guevara, et arriver à la rue Asselah Hocine. Cette manifestation a connu l’organisation de plusieurs concerts, matin et durant l’après-midi, à la place Audin, les marches de la grande poste et le parc Sofia, sur l’ensemble du parcours (ministère de l’Habitat, Didouche Mourad, La grande poste, Bd Amirouche, Bd, Che Guc Vara, Rue Asselah Hocine, Bd Zighout Youcef jusqu’à la place des Martyrs. Des activités sportives avec des moniteurs ont été également au programme, "pour initier les jeunes et moins jeunes à la pratique du sport", et permettre aux riverains de redécouvrir la beauté de la ville d'Alger.  Les riverains ont investi les boulevards et les artères principales dès la matinée et c'est surtout, les enfants qui s'en sont donnés à cúur joie, en utilisant leurs jouets, vélos, rollers et même des planches à roulettes pour exploiter à bon escient les rues d'Alger, quotidiennement envahies par les véhicules, le rush des citoyens et la pollution.  " Le but de cette manifestation dont c'est la 8è édition est de donner quelques bouchées d'oxygène aux riverains et sensibiliser la population sur la menace qui pèse du fait de la pollution automobile. C'est une bonne initiative qui est devenu, avec le temps, une tradition et un événement national qui vise à sensibiliser les citoyens autour des questions liées à l'environnement et à la qualité de vie", a tenu à déclarer le ministre de la Jeunesse et des Sports, saluant au passage les initiateurs, tout en les encourageant à perdurer ce genre de rendez-vous familial. Tenue sous le slogan "réduisons la pollution, vivons mieux", la journée sans voiture dans le centre de la capitale est organisée par la Radio algérienne et la wilaya d'Alger.  


Share:

Journée sans voiture: Environ 4000 participantes à la 1re course 100% femmes à Alger Centre

Environ 4000 participantes de différents âges, ont prit part, à la 1re course 100% femmes, organisée vendredi matin, au alentour d'Alger-centre, à l'occasion de la "journée sans voiture" dans le centre de la capitale. La course dont le coup de starter a été donné par le ministre de la Jeunesse et des Sports, M. El Hadi Ould Ali et le Wali d'Alger, Abdelkader Zoukh devant le siège du ministère de l'Habitat 135, rue Didouche Mourad, a permis aux participantes de sillonner un parcours de 3 km qui les a emmené jusqu'à la place des Martyrs, en passant par la Grande poste, Boulevard Zighout Youcef, Boulevard Che Guevara, et arriver à la rue Asselah Hocine. Cette manifestation a connu l’organisation de plusieurs concerts, matin et durant l’après-midi, à la place Audin, les marches de la grande poste et le parc Sofia, sur l’ensemble du parcours (ministère de l’Habitat, Didouche Mourad, La grande poste, Bd Amirouche, Bd, Che Guc Vara, Rue Asselah Hocine, Bd Zighout Youcef jusqu’à la place des Martyrs. Des activités sportives avec des moniteurs ont été également au programme, "pour initier les jeunes et moins jeunes à la pratique du sport", et permettre aux riverains de redécouvrir la beauté de la ville d'Alger.  Les riverains ont investi les boulevards et les artères principales dès la matinée et c'est surtout, les enfants qui s'en sont donnés à cúur joie, en utilisant leurs jouets, vélos, rollers et même des planches à roulettes pour exploiter à bon escient les rues d'Alger, quotidiennement envahies par les véhicules, le rush des citoyens et la pollution.  " Le but de cette manifestation dont c'est la 8è édition est de donner quelques bouchées d'oxygène aux riverains et sensibiliser la population sur la menace qui pèse du fait de la pollution automobile. C'est une bonne initiative qui est devenu, avec le temps, une tradition et un événement national qui vise à sensibiliser les citoyens autour des questions liées à l'environnement et à la qualité de vie", a tenu à déclarer le ministre de la Jeunesse et des Sports, saluant au passage les initiateurs, tout en les encourageant à perdurer ce genre de rendez-vous familial. Tenue sous le slogan "réduisons la pollution, vivons mieux", la journée sans voiture dans le centre de la capitale est organisée par la Radio algérienne et la wilaya d'Alger.  


Share:

Près de 42 % des ralentisseurs ont été implantés anarchiquement et sans autorisation

Les ralentisseurs anarchiques sont devenus un phénomène et un fléau social dans notre pays. « Près de 42 % de ces ralentisseurs du réseau routier national ont été implantés sans autorisation des autorités publiques et sont non conforme aux normes techniques ». C’est ce qu’a indiqué, Abdelkader Ouali, ministre des Travaux publics, qu’il a indiqué, jeudi, lors d'une séance plénière consacrée aux questions orales à l'Assemblée populaire nationale (APN).   Pour mettre un terme à ce phénomène, une circulaire ministérielle entre les ministères de l'Intérieur et des collectivités locales et des Travaux publics a été publiée portant sur les mesures visant à mettre en conformité les ralentisseurs à travers le réseau routier car "il s'agit d'imposer l'autorité et la loi", a répondu le ministre à une question orale du député du Front de libération nationale (FLN), Mohamed Fodhil.  "Tous les principaux acteurs, y compris les services de sécurité seront impliqués pour mettre en application cette circulaire", a assuré M. Ouali. La circulaire définit le procédé d'utilisation et d'implantation des ralentisseurs et fixe les mesures susceptibles de mettre un terme au recours systématique aux ralentisseurs pour réduire la vitesse, vu qu'il existe d'autres moyens de le faire.   Le ministre a assuré que son département avait procédé à l'élimination progressive des ralentisseurs implantés anarchiquement ajoutant qu'un rappel avait été adressé aux walis afin de poursuivre l'application des orientations prévues par la circulaire ministérielle. Il a annoncé la promulgation de la loi 01-14 complétée et amendée relative à la régulation de la circulation routière à travers les routes. L'article 27 de ladite loi stipule l'obligation de la définition du cadre règlementaire de l'usage des ralentisseurs.    En dépit de toutes les mesures prises et directives lancées, des lacunes sont enregistrées dans le traitement de ce sujet et des ralentisseurs continuent souvent à être implantés anarchiquement sous une pression sociale provoquée généralement par un accident de la circulation d'où l'impératif de ne pas cerner le problème au niveau des services des travaux publics mais se sont plutôt les autorités locales et territoriales qui sont habilité à appliquer la loi, selon le ministre.    


Share:

Santé : réception en 2017 de plusieurs projets dans certaines régions du Sud

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abdelmalek Boudiaf a annoncé la réception à l'entame de 2017 de plusieurs projets relevant de son secteur dans certaines régions du Sud du pays. M. Boudiaf qui répondait à une question d'un député de l'Assemblée populaire nationale (APN) lors d'une séance plénière consacrée aux questions orales, a indiqué que plusieurs projets relevant de son secteur seraient réceptionnés à l'entame de 2017 dans certaines régions du sud.  "Ces projets ont connu une nouvelle dynamique vers la fin 2015 avec la reprise des travaux de réalisation de plusieurs hôpitaux, particulièrement au niveau de la wilaya de Ouargla, outre la réalisation d'un centre de transfusion sanguine", a ajouté le ministre. La wilaya de Ouargla comprend actuellement un nombre important de structures sanitaires dont 5 EPH, 2 établissements spécialisés dans la santé de la mère et de l'enfant et 5 établissements de santé de proximité. Concernant l'encadrement, le ministre a rappelé le nombre de médecins spécialistes qui s'élève à 1.200 médecins répartis sur les wilayas du sud, contre 800 en 2014. Pour ce qui est des équipements médicaux, le ministre a annoncé le lancement prochain d'un appel d'offre pour l'acquisition de deux appareils de résonance magnétique (IRM), ainsi que d'autres équipements manquants au niveau du service d'imagerie de l'hôpital de Ouargla.  Il a également annoncé l'organisation prochaine d'une rencontre parlementaire pour la présentation des différentes étapes ayant marqué l'évolution du secteur depuis 1962. Par son programme de lutte contre le Sida, l'Algérie représentera l'Afrique et le Monde arabe le 7 juin devant l'ONU.


Share:

Nous suivre par Email



Blog Archive